dimanche 12 février 2017

Projet Gomimon Go

http://kemurioita.blogspot.com/2017/02/le-projet-gomimon-go.html

En 2020, le monde aura les yeux tournés vers Tokyo et pourtant la vraie révolution aura bien en France. En effet, à cette date, on ne trouvera plus de sacs en plastique, de couverts en plastique, de coton-tiges. Le plastique est devenu l'ennemi à supprimer tant il est dangereux pour nos éco-systemes.

Personnellement, et comme de nombreux mouvements citoyens à travers le monde, j'ai décidé il y a quelques mois d'organiser un ramassage mensuel de déchets plastique sur la plage de Tanoura beach à Oita.

Pour nettoyer la plage : des sacs poubelles, des gants et de l'huile de coude (et de genoux) font l'affaire. Je me prends une grosse après-midi pour nettoyer. Si au début, on se sent idiot, on se prend vite au jeu et cela se transforme en vrai plaisir. Plaisir qui se décuplent lorsque des gens et surtout des enfants vous apportent des déchets ou encore des sauveteurs viennent vous remercier.
Et lorsque l'on voit la quantité de plastique ramassé, on se sent heureux d'avoir retiré de la mer tous ces déchets et d'avoir sauvé des vies marines.


Si au début je partais seul, j'ai vite été rejoint par des amis, nous avons été jusqu’à une petite dizaine en été. Ça fait son effet de voir tout ce monde travailler ensemble. J'ai donc créé un nom : GOMIMON GO et une page facebook afin de planifier les évènements. Plus il y a de participants plus l'action est efficace et rapide car il faut parfois être a quatre pattes, jeter un oeil sous les algues, les rochers. En effet, les déchets plastiques se désagrègent vite en petits morceaux allant jusqu’à mesurer quelques microns.

 


Le nom est composé de Gomi qui veut dire en japonais : poubelle, déchets et Mon Go qui vient du jeu Pokemon Go.

Je suis toujours surpris par la quantité de déchets plastique que je ramasse : des boites bento, des chaussures, des bouteilles, des tubes en plastique, des mégots, des emballages, des cordes, des sacs et même un siège de scooter.


 

Un morceau de cable
Un leurre avec ses hameçons trouvé dans le sable où les enfants jouent. Hôpital assuré.

Et quand je vois la quantité de déchets qui reste ça me désole. Le pire dans tout ça c'est de voir les enfants sous les yeux de leurs parents jouer dans cette poubelle. Un nettoyage est organisé de temps en temps mais il traite, comme trop souvent, la partie visible de la plage.

Ramassage réalisé en 2 heures.
Et même un siège de scooter.

Ça va faire bientôt un an que Gomimon team nettoie humblement sa petite plage et malheureusement, il y a et il y aura encore beaucoup beaucoup de travail. Je sais que cette action s'inscrit dans une dynamique citoyenne mondiale et qu'avec de la persévérance, on rendra notre monde plus propre.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire